Mai 2008

Le « Choeur Voyageur » à Sainte-Eulalie

Si vous lisez ces mots magiques… Courez vite entendre l’ensemble de ces trente-cinq jeunes, conduits par Alexis Duffaure.

Alexis sait tirer de chaque chanteur le meilleur de lui-même avec légèreté, délicatesse, joie et humour. Vous êtes embarqués à la suite de ces jeunes gens doués vers un monde de délices et de haut niveau musical. Vous passez des joies spirituelles à celles de la poésie, du rythme, du comique, de l’ethnique, etc.

CONQUÊTE DU SOLEIL ET DU RYTHME

Il faut ressentir la ferveur et la retenue de ces voix jeunes dans le « Pulchra es » de Charpentier, par exemple. Mais dans un tout autre registre, celui d’un chant occitan traditionnel, les voilà en pleine conquête du soleil et du rythme. Le registre populaire du Béarn n’empêche pas, par la suite, l’audition de voix « divines », tout en subtilité et en tendresse, d’un extrait de l’opéra « Lakmé », et comme il faut garder recul et humour, le pot-pourri des extraits les plus célèbres de la musique classique, exécuté avec une remarquable virtuosité. En bref, tout s’enchaîne dans un naturel confondant. Vous quittez à regret ce moment d’allégresse où l’on vous a fait écouter, communiquer, danser, chanter et vous vous dites: « Il existe, à notre époque, une très belle jeunesse… »

Concert du jeudi 29 mai 2008 — église Sainte-Eulalie (XVe siècle, classique et gospel, de Mozart à Gershwin… et bien plus).

R BLOCH

Les commentaires sont fermés.